Aux mots près

Le gouvernement devrait annoncer cette semaine le montant de la revalorisation du SMIC, qui aura lieu le 1er janvier. En attendant, constatons que le salaire minimum a deux voisins anglais de dictionnaire.

Smash: au tennis, coup violent porté de haut en bas.
SMIC: salaire minimum interprofessionnel de croissance.
Smog: brouillard épais formé de particules de suie et de gouttes d’eau, dans les régions humides et industrielles.

Le Magazine du Monde. Samedi, 17 décembre 2016

Traites

1. Les producteurs de lait sont sans cesse dans les traites, des vaches et des banquiers.

2. Quelle différence entre un producteur de lait et un banquier ? Les traites appauvrissent le premier et enrichissent le second.

3. A cause de la traite des vaches et des traites à rembourser, les producteurs de lait ne dorment jamais d’une seule traite.

Bernard Pivot

Le travail

90431298_p

  1. (Emploi) Cette agence d’intérim aide les personnes sans emploi à revenir sur le marché de travail.
  2. (Besogne) Avec tout ce bois à couper, j’ai abattu une dure besogne.
  3. (Corvée) Travailler pour lui, c’est devenu une vraie corvée.
  4. (Labeur : langage soutenu) Ce journaliste a dénoncé le dur labeur des porteurs du Mont Kilimandjaro.
  5. (Gagne-pain) Écrire est ma vraie vocation et mon vrai plaisir. L’emploi que j’occupe à ce jour n’est que mon gagne-pain.
  6. (Mission) Le ministre a confié à un de ses conseillers une mission d’analyse et de concertation sur la mise en œuvre du droit à l’hébergement.
  7. (Œuvre) Le boulanger est à l’œuvre avant le lever su soleil.
  8. (Activité) Pour cause de départ à la retraite, ce commerçant doit procéder à une cessation d’activité et fermer sa boutique.
  9. (Turbin : langage familier) Ils vont au turbin tous les jours.
  10. (Taf : langage familier) Pour nous, question taf en ce moment c’est plutôt galère.

Le revenu

« Rappelons en effet que le revenu comprend toujours deux composantes, d’une part les revenus du travail (salaires, traitements, primes, bonus, revenus du travail non salarié, etc., et autres revenus rémunérant le travail, quelle que soit leur forme juridique précise), et d’autre part les revenus du capital (loyers, dividendes, intérêts, bénéfices, plus-values, royalties, etc., et autres revenus obtenus du simple fait de la détention d’un capital terrien, immobilier, financier, industriel, etc., quelle que soit leur forme légale) »

Thomas Piketty, Le capital au XXe siècle, Seuil, 2013.

La rentrée politique

La rentrée 2012 avait été cafouilleuse : quatre mois après son élection, François Hollande avait tardé à prendre la mesure de sa fonction et son gouvernement avait été taxé d’amateurisme. La rentrée 2013 avait été foireuse :  » ras-le-bol fiscal « , violente empoignade entre ministres à propos des Roms, affaire Leonarda…

La rentrée 2014 est, dès à présent, désastreuse. Brusque changement de gouvernement après le réquisitoire du ministre de l’économie lui-même contre le cap fixé par le chef de l’Etat ; brûlot de l’ancienne ministre écologiste, Cécile Duflot, contre les promesses envolées du candidat Hollande ; pitoyable étalage sur la place publique de la vie privée du président par son ancienne compagne ; démission d’un jeune secrétaire d’Etat fraîchement nommé pour cause de désinvolture fiscale.

Le Monde, samedi 6 septembre 2014

Êtes-vous juilletiste ou aoûtien ?

LE FIGARO, 30/07/2012

Le traditionnel chassé-croisé des juilletistes et des aoûtiens sur la route des vacances départage deux manières de concevoir ses vacances.

ec9eef8e-da1a-11e1-bdf5-c686c21a0837-493x328Le travail, c’est la santé

Quand on a le choix et les moyens, poser ses congés d’été le septième ou le huitième mois de l’année n’est pas innocent. Bien sûr, la météo n’est pas étrangère à votre décision. Juillet est réputé plus ensoleillé qu’août. Mais juillet apparaît comme le mois des gens pour qui les vacances, c’est sacré. Alors que août a la préférence de ceux qui font passer le travail avant tout.

Les juilletistes seraient-ils paresseux?

C’est la réputation que leur font les aoûtiens. Parce qu’ils partent les premiers en vacances et qu’ils rentrent au moment où l’activité tourne au ralenti, on soupçonne les juilletistes d’être des tire au flanc.

Alors que les aoûtiens sont bien contents de pouvoir compter sur eux pour tenir la boutique. En réalité, le juilletiste est un hédoniste organisé et prévoyant. C’est un commissaire au plan du farniente. Il réserve sa place longtemps à l’avance dans les festivals qui ont lieu pour la plupart à ce moment là. Et au mois d’août, il savoure la ville déserte et prépare tranquillement sa rentrée.

Le défouloir de l’aoûtien

Les aoûtiens, aussi, sont caricaturés. Parce qu’ils prennent leurs vacances en même temps que leur patron, on voit en eux des fayots et des arrivistes. Mais personne ne dit qu’ils sont des citoyens exemplaires parce qu’ils partent en congés en même temps que le président de la République.

En réalité, les aoûtiens mettent davantage leur créativité au service de leur travail que dans l’oisiveté. Prendre ses vacances au mois d’août n’est-il pas le meilleur moyen de revenir au mieux de sa forme pour la rentrée de septembre? Le repos du mois d’août est un repos résigné, presque obligatoire, c’est le défouloir de l’année. La bande son de l’aoûtien, c’est forcément le tube de l’été.

Baie

1 – Échancrure d’une côte plus ou moins ouverte sur le large, en général plus petite qu’un golfe.
2 – Ouverture pratiquée dans un mur pou faire une porte, une fenêtre. (Baie vitrée)
3 – Fruit charnu, indéhiscent, contenant des graines ou pépins disperses dans la pulpe.

« Un petit balcon par-dessus le vide supportait une chaise longue et la baie donnait sur la baie » (Jean Echenoz, Les grandes blondes, p. 182)

 

SScp0401baie-vitree-coulissantePink_Peppercorns_(Schinus_terebinthifolius)