Oiseaux

Notre corbeau a du vague à l’âme. Et ce n’est pas quelques cadavres de hérissons grignotés sur les routes départementales qui vont le dérider. Su-Wan, la jolie mainate qui avait rejoint à sa bande, est morte. Depuis ce jour tragique, notre corbeau semble porter un secret bien lourd pour ses petites plumes. Son innocence s’est envolée à l’horizon et il traîne son spleen à tire d’aile, jetant un regard narquois sur sa vie, le monde et les êtres humains. « Le Chant du Corbeau » Jean-Christophe Pol

C’était une pie, frondeuse comme à l’habitude… « Rêves pour une plume » Hubert Weber, p. 51

Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête !  « Le temps des cerises » Jean-Baptiste Clément

Un geai insolent a-t-il visé son œil ?… « Tendre théâtre » Nicolai Kononov

La chouette, espiègle à nulle autre pareille, lui murmura langoureusement à l’oreille … L’Ours et la Chouette

 

Laurent Ruquier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s