La Grande Duchesse de Gerolstein – Offenbach

Vous aimez le danger,
Le péril vous attire,
Et vous ferez votre devoir;
Vous partirez demain,
Et moi, je viens vous dire,
Non pas adieu, mais au revoir!

Ah! Que j’aime les militaires,
Leur uniforme coquet,
Leur moustache et leur plumet!
Ah! Que j’aime les militaires!
Leur air vainqueur, leurs manières,
En eux tout me plaît!
Quand je vois là mes soldats
Prêts à partir pour la guerre,
Fixes, droits, l’œil à quinze pas,
Vrai dieu! Je suis toute fière!
Seront-ils vainqueurs ou défaits?
Je n’en sais rien ce que je sais…

CHŒUR

Ce qu’elle sait

LA GRANDE-DUCHESSE

Ce qu’elle sait ce que je sais
C’est que j’aime les militaires,
Leur uniforme coquet, etc.
Je sais ce que je voudrais
Je voudrais être cantinière!
Près d’eux toujours je serais
Et je les griserais!
Avec eux, vaillante et légère,
Au combat je m’élancerais!
Cela me plairait-il, la guerre?
Je n’en sais rien ce que je sais…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s