Mélancolie

9782070425389

« Vers minuit, quand j’étais sortie de la cave en compagnie de ce type qui s’appelait Wurlitzer, je crois que j’avais senti toute ma solitude. La rue de Rivoli déserte, le froid de janvier… Il m’avait proposé de le suivre dans un hôtel. Je le connaissais déjà, l’hôtel, avec son escalier raide et son odeur de moisi. J’ai pensé que c’était le genre d’hôtel où ma mère devait échouer au même âge que moi, les mêmes dimanches soir, quand elle s’appelait Suzanne Cardères. Et je ne voyais pas pourquoi il fallait que tout recommence. Alors, je me suis enfuie. Je courais sous les arcades. »

Patrick Modiano. La Petite Bijou, p. 97

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s