Une frousse bleue

Vierin-Benoit-Une-Frousse-Bleue-Livre-896287318_MLPeur-Bleue

Vierzon-Paris en une heure un quart…Il n’y avait personne sur la route… cent cinquante kilomètres à l’heure de moyenne… Je leur ai foutu une frousse bleue

Patrick Modiano, Fleurs de ruine, Éditions du Seuil, p. 128

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s