Cours d’eau

Rigole : peut désigner un filet d’eau s’écoulant en surface ou un sillon où s’écoulent les eaux de ruissellement.

Ru, ruisselet : désigne un tout petit ruisseau, c’est-à-dire un cours d’eau de faible largeur (inférieure à un mètre), souvent au démarrage d’un écoulement.

Ruisseau : petit cours d’eau, ni très large ni très long, alimenté par des sources d’eau naturelles, souvent affluent d’un étang, d’un lac ou d’une rivière. C’est la taille plus que le débit qui fait la différence entre un ruisseau et une rivière.

Torrent : cours d’eau au débit rapide et irrégulier, situé sur une pente plus ou moins prononcée. On trouve les torrents sur des terrains accidentés ou en montagne. Lors d’orages ou de pluies violentes, les torrents peuvent connaître des crues très brutales (rapides dans le temps) et très importantes (en volume). Principalement, on applique ce terme aux cours d’eau de montagne, au lit rocheux et encaissé, et ayant un débit rapide et pérenne. Ce terme est à proscrire pour une utilisation en langage géographique. De nombreux torrents dans les Pyrénées portent le nom de gaves (Gave de Pau). Dans les Alpes, on les appelle des nants (Nant-Noir, Bon-Nant).

Oued (synonymes wadi, arroyo) : terme d’origine arabe désignant un cours d’eau temporaire dans les régions arides ou semi-arides. Son écoulement dépend des précipitations et il peut rester à sec pendant de très longues périodes.

Ravine : désigne les cours d’eau des îles tropicales, se jetant dans la mer, et pouvant connaître des débits extrêmement importants à la suite de fortes pluies (durant les cyclones principalement). Leur lit peut être très large.

Rivière : en hydrologie, ce terme désigne un cours d’eau moyennement important, à l’écoulement continu ou intermittent, suivant un tracé défini et se jetant dans un autre cours d’eau, un lac, une dépression ou un marais. En géographie physique, ce terme désigne un cours d’eau faiblement ou moyennement important, recevant de l’eau d’autres cours d’eau tributaires (les affluents), et se jetant dans un cours d’eau de plus grande importance.

Fleuve : cours d’eau important, long et au débit élevé, comptant de nombreux affluents et se jetant dans la mer (ou parfois dans une mer intérieure). Les fleuves côtiers sont de petits cours d’eau se jetant directement dans la mer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s